Vendredi 9 novembre, La Ville de Lyon organise, avec l’Université Jean Moulin Lyon 3 et la revue Préventique, les 1ères rencontres lyonnaises de la vidéoprotection, afin de favoriser les échanges d’expertise et d’expérience, ainsi que de croiser les regards et les approches disciplinaires (juridique, technologique, opérationnelle, universitaire, etc.).

Ces rencontres auront lieu dans les salons de l’Hôtel de Ville de Lyon, sur une journée, et s’articuleront autour de trois tables rondes. Elles réuniront, outre les intervenants, des élus, des juristes, des représentants des services de vidéoprotection des collectivités territoriales, des représentants des forces de l’ordre, des chercheurs et divers professionnels du secteur.

CASD, par l’intermédiaire de son co-gérant, Stephan Laurent, participe à la 2ème table ronde :
« Quels outils au service de la vidéoprotection ? Déploiements et avancées technologiques »

Si les techniques et technologies sont en constante évolution, la vidéoprotection ne fait pas exception à ce constat. C’est aux États-Unis que le premier réseau de caméras de ce qu’on appelait encore « vidéosurveillance » a été mis en place à l’échelle d’une ville en 1968. En France, de tels projets ont vu le jour à partir des années 1990. Il est bien évident que les dispositifs se sont sophistiqués au cours du temps, les caméras gagnant notamment en définition.. En une trentaine d’années, des systèmes de plus en plus efficaces et de moins en moins onéreux ont foisonné sur le marché. De nouveaux enjeux nécessitent aujourd’hui une adaptation des caméras de vidéoprotection, qui tendent de plus en plus à être mobiles, dynamiques et intelligentes. Le déploiement du très haut débit et de la 5G et les possibilités d’analyse biométrique des individus étant à portée de main, à quoi pourrait ressembler vidéoprotection dans 10 ans ?

Intervenants :
Silvain BIANCO, directeur sécurité du centre commercial de la Part-Dieu,
Thierry COURTOT, responsable technique du centre de supervision urbaine de Lyon,
Stephan LAURENT, PDG de CASD,
Alfred LENGLET, commissaire divisionnaire, ENSP.

Aller à la barre d’outils